Institut d'Histoire Sociale CGT FAPT

Hommage à Hélène Laffait (J Legoff)

Hélène LAFFAIT - 2010

Mesdames et messieurs les membres de la famille d’Hélène Laffait,

Cher amis,

Chers camarades,

 

Je voudrais remercier toutes celles et tous ceux qui sont venus pour rendre un dernier hommage à notre amie et camarade Héléne Laffait. Remercier ses voisines et amis qui l’ont aidé, soutenus pendant les quatre années qu’elle lutter contre la terrible maladie. Elle s’est battue comme elle militait avec discrétion et ténacité.

De nombreux amis et camarades se sont excusés de ne pouvoir être présents aujourd’hui comme Serge Lottier dont elle était très proche et qui l’avait convaincu d’écrire le livre sur « l’histoire de l’Inter Archives » qu’elle mena à bien alors qu’elle était malade.

Au nom de la Fédération CGT des Activités Postales et de Télécommunications souhaite dire quelques mots Hélène dont le parcours syndical a été particulièrement riche.

Après avoir démarré sa carrière en province, elle vient à Paris nommée dans le service téléphonique de Bonne Nouvelle. C’est là qu’elle découvre les conditions de vie et de travail difficiles, et les injustices faites aux femmes. Le syndicalisme comme nulle part ailleurs portait les stigmates de ce salariat singulier. C’est donc logiquement qu’elle est élue au secrétariat du syndicat des Télécoms de Paris avec jean Blanchon, Jean-Marie Fabre et Claude Gaudillière dont les circonstances font que ses obsèques ont lieu aujourd’hui à Concarneau. Nous avons une pensée pour Claude.

Au Syndicat des Télécom elle va animer les actions des téléphonistes des centres de renseignements. Elle soutiendra l’organisation d’une étude clandestine sur les visionneuses et consoles de visus faite pour une équipe de chercheur des Arts et métiers. Cela contribuera à l’amélioration des conditions de travail des téléphonistes.

 

Elle avait une profonde aversion contre toutes les formes d’exploitation ou de discrimination, notamment à l’encontre des femmes, son attachement aux valeurs de justice et de dignité, sa proximité avec ses collègues et sa disponibilité pour être constamment à leur écoute, en un mot sa profonde humanité. Il en est une qui dominait toutes les autres, sa très grande modestie dont tous les camarades qui l’ont côtoyée, dirigeants ou simples militants, ont gardé le souvenir comme le souligne les témoignages suivants.

Albert Le Guern, secrétaire général de la fédération de 1982 à 1988, lui rend hommage en ces termes : "Le souvenir que l’on garde de la personnalité d’Hélène Laffait, c’est une présence marquée d’une naturelle discrétion. Elle militait avec dévouement et efficacité, sans se départir d’une gentillesse qui faisait l’unanimité des camarades ayant eu le privilège de la connaître".

Maryse Dumas, qui a succédé à Albert Le Guern, confirme cette appréciation : "C’est avec une grande tristesse que j’apprends le décès d’Hélène. C’était une camarade dont la discrétion, la gentillesse, cachaient une grande fermeté de convictions. Elle est jusqu’au bout restée fidèle à ses engagements de jeunesse, continuant à apporter son dévouement militant si utile aux plus jeunes générations. Elle savait mettre tout le monde à l’aise et contribuait ainsi à entretenir un esprit d’équipe indispensable à l’activité militante".

Quant à Alain Gautheron, qui fut le dernier secrétaire général à la côtoyer avant qu’elle parte à la retraite, mais qui fut aussi l’un des premiers à avoir milité à ses côtés, voilà ce qu’il a retenu : "Téléphoniste, elle savait ce qu'était le travail déshumanisé, parcellisé à l'extrême, les cadences infernales, les contrôles hiérarchiques tatillons et permanents.

Elle n'avait aucun mal à comprendre ce que ressentaient ses collègues au contact desquelles elle était toujours par ses passages quotidiens dans les services.

Elle ne comptait pas son temps, parfois au détriment de sa santé, pour mener à bien son engagement syndical.

Elle a pris toute sa place dans l'organisation des luttes afin que l'automatisation profite aussi au personnel. Elle excellait dans la défense des cas particuliers, notamment durant la période des notations où il fallait combattre les appréciations humiliantes et lourdes de conséquences sur la carrière dont les téléphonistes étaient souvent victimes de la part de la hiérarchie.

Consciente que la lutte quotidienne, pour nécessaire qu’elle soit, ne suffit pas à changer la société, Hélène avait prolongé son combat syndical en s’engageant au Parti Communiste Français.

A la retraite, elle s’est investie sur tous les terrains où elle se sentait utile :

- Avec l’association LSR dont elle joignait son gout pour la culture, les voyages mais aussi les bons petits plats et bons vins comme du temps ou son mari jacques était là.,

- Libération Nationale PTT pour perpétuer la mémoire des résistants et continuer à faire connaître et fructifier leur héritage,

- L’Institut d’Histoire Sociale de notre fédération, dont elle fut membre du bureau de 2011 à 2016, institut dont elle a enrichi les travaux en publiant récemment un histoire du Central Archives qu’elle avait eu l’occasion de suivre lorsqu’elle était au secrétariat du syndicat des télécommunications de Paris.

 

Eliane Bressol de m’IHS décrit bien Hélène : elle était l’élégance personnalisée. Sa voix douce la distinguait mais ne la desservait pas, elle ne lâchait rien de l’essentiel. Discrète et déterminée. Avançant à petits pas mais avançant sur le chemin de son choix, pour l’égalité et la justice. C’était une militante.

 

Nous ne t’oublierons pas.

 

Posté par JeamS à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Brèves N°91 : 1981 : Y voir clair, s’engager, peser dans le sens du changement


Du 1er janvier à la fin février, plus de 300 préavis de grève sont recensés. Au total, ce sont des dizaines de milliers de travailleurs des PTT qui disent NON à la pause catégorielle et expriment leur aspiration à lutter ensemble pour leurs revendications. Et c’est sur ce fond de combativité que se préparent la grève du 26 mars et l’élection présidentielle.
700000 grévistes dans l’ensemble du secteur public et nationalisé, dont 80000 dans les PTT. «Jamais encore les grévistes n’avaient été aussi nombreux dans les PTT lors d’un arrêt de travail organisé au seul appel de la CGT» peut-on lire dans le numéro 221 de La Fédération CGT des Postes et Télécommunications, FO et la CFDT hurlant à la grève politique aidées en cela, comme d’habitude, par certains médias.
Mais toutes ces attaques sont vaines et la CGT ne dévie pas de son cap.
L’élection présidentielle va se dérouler les 26 avril et 10 mai 1981. Comme le rappelle le journal fédéral, les nationalisations des grands groupes et de leurs filiales font partie des conditions du changement.
Le 10 mai 1981, François Mitterrand l’emporte avec 51,8% contre 48,2% à son rival de droite.
Une nouvelle période s’ouvre entre espoirs et désillusions.
- Lire l’histoire de la Fédération CGT des PTT, tome 2, pages 546-547.
- Lire le dossier d’Albert Le Guern dans Le Relaisn°9.

Posté par JeamS à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Brèves N°91 : 1871 : L’internationale


Le 6 novembre 1887, le grand poète révolutionnaire Eugène Pottier mourait à l’hôpital Lariboisière à Paris.
Si, au moment de sa mort, il n’était plus un inconnu et si les critiques le considéraient comme un authentique poète, il n’était pas encore le chantre de l’Internationale.
Ce texte a-t-il été écrit durant la «Semaine Sanglante» en 1871 comme l’affirme son auteur, ou plus vraisemblablement pendant son exil en Angleterre et en Amérique ?
Toujours est-il qu’il ne sera publié que 16 ans plus tard.
Mais il manquait encore une chose à l’Internationale pour devenir populaire : qu’elle puisse être chantée !
En juin 1888, le poème va être doté d’une musique originale, celle de Pierre Degeyter, musicien de la Fanfare de la Fédération du nord du Parti ouvrier français.
L’Internationale, c’est un chant de lutte et d’espoir.

Quoi de plus poignant que cet appel lancé à tous les déshérités de l’univers par un homme traqué dont la vie ne tenait qu’à un fil. Dignes, il fallait se relever, «Debout, les damnés de la terre Debout les forçats de la faim…».
En écrivant l’Internationale, Pottier avait les yeux tournés vers l’avenir, pas sur le passé, «Du passé faisons table rase Foule esclave, debout, debout Le monde va changer de base Nous ne sommes rien, soyons tout».


- Lire LachansondelaCommune de Robert Brécy, pages 245-246.

Posté par JeamS à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Supplément Relais N°88 Sommaire

Capture22 juillet 1990 : La loi Rocard/Quilès

 

  • 30 ans après : Serge Lottier-Patrick Bourgeois. Page 2
  • Quelques repères chronologiques : Maurice Desseigne. Page 3
  • La CGT face au projet Quilès, une bataille totale : Maryse Dumas. Page 6
  • Quand l'action de la CGT malmène la communication officielle : Alain Gautheron. Page 16
  • Interview de Christian Mathorel : Secrétaire Général de la CGT FAPT. Page 20

Posté par JeamS à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 septembre 2021

Le Dossier du Relais N°91 (Extrait): L’accès des non-titulaires des PTT à des garanties collectives (1re partie)

Aux PTT, le recours à des emplois précaires et ne bénéficiant pas des garanties des fonctionnaires est une pratique de longue date dans tous les services des Postes et du Télégraphe. En témoigne, vers 1870, le recrutement d’ «auxiliaires féminins» pour la gérance de bureaux télégraphiques de province, sans retraite, et au traitement de 3 à 5 fois plus faible que celui d’un homme receveur d’un bureau simple, mais aussi la création d’emplois de «commisauxiliaires» également sans retraite et sous-rémunérés, dont seulement quelques-uns... [Lire la suite]
Posté par JeamS à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2021

Brèves N°91 : 1961 : manifestation des algériens à Paris

Le 7 janvier 1961, 75% de l’électorat se prononce pour l’autodétermination du peuple algérien.Madeleine Vignes, secrétaire fédérale, tempère néanmoins la satisfaction exprimée après l’ouverture des négociations le 14 mars 1961 : « Il serait dangereux de penser qu’il suffit que la négociation s’ouvre pour qu’elle aboutisse. Les exigences des trusts du pétrole et des bénéficiaires de la coloni-sation sont grandes».17 octobre : le FLN d’Algérie (Front de Libération Nationale) appelle, en refusant que la CGT y prenne part, à une... [Lire la suite]
Posté par JeamS à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 septembre 2021

Le Relais N°91 Sommaire

Brèves : Page 2Le Billet : Démocratie et service public Page 3Portrait : MARMONIER Joseph, Victor : Un pionnier du mouvement syndical dans les PTT Pages 4-5Dossier : L’accès des non-titulaires des PTT à des garanties collectives Pages 6 à 15Décès : G. Théry, une certaine idée des télécommunication française Page 15Repères : Pages 16 à 24•16 et 17 octobre 2021 : 80e anniversaire des exécutions du 22 octobre 1941 à Châteaubriant Pages 16-17• 150e anniversaire de la Commune de Paris Pages 18-19- les communes de Province Page 20-... [Lire la suite]
Posté par JeamS à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 septembre 2021

Le Dossier du Relais N°90 (Extrait): La Commune, un symbole inaltérable

En son temps, le ton fut donné par Eugène Pottier, auteur de l’Internationale. Son «Tout ça n’empêche pas Nicolas, qu’la Communen’est pas morte» ne fut pas considéré comme un simple leitmotiv, mais bien comme une conviction que des générations successives de militants syndicaux, politiques ou associatifsont rendus toujours plus vivace dans les combats qu’ils ont menés. Au fil des événements qui se sont déroulés depuis 150 ans dans le monde, il reste indéniable que dans les luttes menées, même si d’emblée elle paraît lointaine, la... [Lire la suite]
Posté par JeamS à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2021

Brèves N°90 : 50e anniversaire de la circulaire 054 du 8 juin 1971

Au conseil national des 6 et 7 avril 1971, Emile Quéré présente aux participants ce qui va devenir la Circulaire 054 du 8 juin 1971, régissant les droits syndicaux, confirmée en bulletin officiel cinq mois plus tard. En voici les 6 points essentiels :– Les organisations syndicales constituent la voie naturelle de représentation du personnel.– Les autorités hiérarchiques responsables doivent se prêter, de la manière la plus large possible, au dialogue avec les représentants des syndicats et sections syndicales.– Nul ne peut être... [Lire la suite]
Posté par JeamS à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 septembre 2021

Brèves N°90 : 1951, la révocation de Georges Frischmann et de rené Duhamel

Le 25 janvier 1951, à Berlin, Georges Frischmann signe avec son homologue du syndicat des PTT de la RDA une déclaration contre le réarmement de l’Allemagne et la reconstitution de la Wehrmacht. Ce texte appelle les travailleurs des PTT de France et d’Allemagne «àfairetousleursefforts» pour, notamment, «éviter que les PTT soient utilisés pour la guerre, mais au contraire, pour qu’ils soient exclusivement réservés aux besoins pacifiques des peuples…et pour créer dans tous les bureaux et services de larges et actifs comités de paix». Le... [Lire la suite]
Posté par JeamS à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,