Brèves N°91 : 1981 : Y voir clair, s’engager, peser dans le sens du changement


Du 1er janvier à la fin février, plus de 300 préavis de grève sont recensés. Au total, ce sont des dizaines de milliers de travailleurs des PTT qui disent NON à la pause catégorielle et expriment leur aspiration à lutter ensemble pour leurs revendications. Et c’est sur ce fond de combativité que se préparent la grève du 26 mars et l’élection présidentielle.
700000 grévistes dans l’ensemble du secteur public et nationalisé, dont 80000 dans les PTT. «Jamais encore les grévistes n’avaient été aussi nombreux dans les PTT lors d’un arrêt de travail organisé au seul appel de la CGT» peut-on lire dans le numéro 221 de La Fédération CGT des Postes et Télécommunications, FO et la CFDT hurlant à la grève politique aidées en cela, comme d’habitude, par certains médias.
Mais toutes ces attaques sont vaines et la CGT ne dévie pas de son cap.
L’élection présidentielle va se dérouler les 26 avril et 10 mai 1981. Comme le rappelle le journal fédéral, les nationalisations des grands groupes et de leurs filiales font partie des conditions du changement.
Le 10 mai 1981, François Mitterrand l’emporte avec 51,8% contre 48,2% à son rival de droite.
Une nouvelle période s’ouvre entre espoirs et désillusions.
- Lire l’histoire de la Fédération CGT des PTT, tome 2, pages 546-547.
- Lire le dossier d’Albert Le Guern dans Le Relaisn°9.

Posté par JeamS à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,