Brèves 2 N°89 : Ambroise Croizat (1901 – 1951)


« Vivre sans l’angoisse du lendemain, de la maladie ou de l’accident de travail, en coti- sant selon ses moyens et en recevant selon ses besoins ».
Ouvrier métallurgiste à 13 ans, député com- muniste du Front Populaire, Ambroise Croizat participe à l’élaboration dans la clandestinité du programme du Conseil National de la Résis- tance, qui débouche sur les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945 relatives à la création de la Sécurité Sociale.
Ministre du travail entre 1945 et 1947, il dirige (avec Pierre Laroque, directeur général des Assurances Sociales) la mise en place du système de protection sociale : assurance maladie, système de retraite. Il s’engage sur la création des comités d’entreprise, la méde- cine du travail, la formation professionnelle, la réglementation des heures supplémentaires…
Ambroise Croizat meurt à Paris à 50 ans le 10 février 1951.
Le meilleur hommage que nous pouvons lui rendre est de nous battre sans cesse partout pour que la Sécurité Sociale ne soit pas une coquille vide livrée au privé, mais qu’elle reste ce que Croizat a voulu qu’elle soit : un vrai lieu de solidarité, un rempart à la misère, à la souffrance et à l’exclusion.
Lire l’article de Georges Bressol dans le Relais n° 67.

Posté par JeamS à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,